Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Edito

Les cookies en sursis

29/03/2018 - par Gilles Wybo

Il faut sauver le soldat Cookie. Le projet de règlement e-privacy actuellement en discussion à Bruxelles menace le modèle économique des médias en ligne (lire notre enquête). L’idée phare du règlement ? Faire en sorte que l’internaute donne son consentement pour recevoir, ou non, des cookies au niveau de son navigateur. Résultat, les internautes risquent de dire massivement non à cette étape. Une décision qui pourrait pénaliser fortement les médias : ils n’auront plus aucune donnée sur leurs visiteurs. Et seront encore plus affaiblis face aux Gafa. Défendre l’utilisation des cookies, c’est bien sûr une démarche peu populaire. Mais comme pour l’harmonisation des règles fiscales, il s’agit juste de pouvoir se battre à armes égales avec les Gafa. Or, la donnée est l’arme ultime, celle qui permet de trouver un début de modèle économique dans un monde digital régi par le tout gratuit. En ces temps chahutés sur le web, le papier serait-il une valeur refuge ? Faut-il y voir un lien ? En tous cas, les projets de magazines fleurissent en ce printemps : si l’Ebdo n’a pas passé l’hiver, un autre hebdo, Vraiment, a été lancé le 21 mars… Et puis un miaulement se fait entendre depuis le 28 mars dans les kiosques : Miaou, le nouveau titre de Prisma montre le bout de son museau au rayon « magazine de compagnie ». La promesse lecteur ? « La revue feel-good qui offre 170 pages de félinothérapie ». Un Mook qui devrait faire ronronner les accros des chats…

Envoyer par mail un article

Les cookies en sursis

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.