Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Publicité

Alors on danse

16/03/2017 - par Delphine Le Goff

La la land remporte tout sur son passage, la chorégraphie déglinguée de Kenzo séduit les plus rétifs à la publicité, tandis que l'audience de la danse n'a jamais été aussi importante, surtout auprès des 18-24 ans.

C’est comme si la gravité n’existait plus. Comme si on pouvait glisser sans effort du trottoir aux murs peints, des vitrines aux néons, des poteaux des réverbères aux capots de voitures. Quasiment magique. Pour les novices, on appelle cela le «jookin»: une danse de rue à mi-chemin entre hip-hop et ballet, qui crée la sensation que le danseur est mû par des fils invisibles. Lil

Cette page est réservée aux abonnés

DÉJÀ ABONNÉ ?

Accès libre

s’identifier

Lire cet article

  • 2 €
  • image
  • image
  • image
J’achète

Abonnez-vous

Pour accéder à tous les contenus

s’abonner

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies