Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Tribune

L’apprentissage collaboratif au service de l'entreprise

19/12/2018 - par Julien Codorniou, vice-­président de Workplace by Facebook

L’apprentissage collaboratif repose sur le principe qu’on apprend de l’autre lorsqu’on travaille à ses côtés. Comment une entreprise peut-elle en faire un atout ? L’idée sous-jacente est qu’en travaillant en équipe, on peut apprendre les uns des autres et ainsi aiguiser ses connaissances et compétences.

L’apprentissage collaboratif peut exister entre deux individus ou au sein d’un groupe élargi. Pour les entreprises, c’est un puissant levier à actionner pour avoir un personnel mieux formé, plus compétent et plus motivé, mais aussi pour réduire le recours aux modules de formation classiques. La notion d’apprentissage collaboratif n’a rien de nouveau : nous apprenons des autres à longueur de journée. Cependant, le phénomène s’accélère parallèlement au développement de la connectivité dans les entreprises modernes. Ce qui est nouveau, c’est que les progrès de la technologie comme le partage de fichiers et les vidéo-conférences facilitent grandement l’apprentissage collaboratif. L’essor du cloud computing s’est aussi accompagné de l’éclosion d’outils de collaboration permettant à des collègues de travailler ensemble avec une efficacité décuplée. À tel point que 49 % des actifs estiment aujourd’hui que les outils de messagerie instantanée facilitent le travail d’équipe.

En confrontant leur point de vue à celui des autres et en travaillant en étroite collaboration avec eux, les employés apprennent à saisir des modes de pensée et de fonctionnement qui diffèrent des leurs. Quand on favorise la communication entre les différents services d’une entreprise, les salariés sont plus à même de comprendre le fonctionnement de l’entité dans son ensemble. Ce type de collaboration permet aux organisations de partager des connaissances et de mettre sur pied des équipes plus soudées et plus efficaces.

Nouer des liens malgré la distance

L’apprentissage collaboratif permet aux individus de nouer des liens avec d’autres malgré la distance géographique, mais aussi d’entretenir un fort sentiment d’appartenance à une communauté. C’est le cas des outils collaboratifs qui peuvent s’avérer fort utiles lorsque quelqu’un travaille sur une mission particulièrement complexe : il peut immédiatement solliciter et obtenir des conseils et des retours d’expérience via la messagerie instantanée, par exemple.

Grâce au fil d’actualités, les employés se sentiront également plus impliqués dans les conversations internes à l’entreprise puisqu’il fait ressortir les actualités et informations qui leur importent, ce où qu’ils se trouvent.

Un problème qu’une personne mettrait deux semaines à résoudre de son côté pourrait être réglé en quelques heures seulement dans un environnement collaboratif. Quand on a accès à un large vivier de talents dont chacun possède des compétences et une logique qui lui sont propres, on est plus à même de trouver des solutions que quand on travaille dans son coin.

Conserver les talents

Les millennials ont grandi en même temps que la technologie et sont constamment connectés. Ils tablent également sur cette force pour être plus performants au travail. C’est la raison pour laquelle ils tendent naturellement à se tourner vers des entreprises qui travaillent de manière collaborative.

Promouvoir ce type d’apprentissage dans une entreprise lui permet de se positionner comme une organisation tournée vers l’avenir. La collaboration est en outre un bon moyen de conserver les talents, car elle a une incidence positive sur la motivation et le moral du personnel.

Les nouveaux employés n’apprennent jamais aussi bien qu’auprès de leurs collègues et supérieurs hiérarchiques. L’instauration d’une culture de la collaboration permet de les mettre à l’aise dès leurs premiers pas et de faciliter leur intégration, mais favorise également les rapports de mentorat entre les recrues et leurs collègues chevronnés. Le mentor peut lui aussi ressortir grandi de l’expérience, car son « filleul » peut imaginer un mode de fonctionnement plus efficace auquel l’entreprise n’aurait pas pensé jusque-là.

L’apprentissage collaboratif repose sur le principe qu’on apprend de l’autre lorsqu’on travaille à ses côtés. Comment une entreprise peut-- elle en faire un atout ? L’idée sous-- jacente de l’apprentissage collaboratif est qu’en travaillant en équipe, on peut apprendre les uns des autres et ainsi aiguiser ses connaissances et compétences. Il s’agit donc d’atteindre un objectif commun, qu’il s’agisse d’exécuter une tâche, de remédier à un problème ou de concevoir un produit.

On peut parler d’apprentissage collaboratif entre deux individus ou au sein d’un groupe élargi. Pour les entreprises, c’est un puissant levier à actionner pour avoir un personnel mieux formé, plus compétent et plus motivé, mais aussi pour réduire le recours aux modules de formation classiques.

La notion d’apprentissage collaboratif n’a rien de nouveau : nous apprenons des autres à longueur de journée. Cependant, le phénomène s’accélère parallèlement au développement de la connectivité dans les entreprises modernes. Ce qui est nouveau, c’est que les progrès de la technologie comme le partage de fichiers et les vidéoconférences facilitent grandement l’apprentissage collaboratif.

Et l’essor du cloud computing s’est accompagné de l’éclosion d’outils de collaboration permettant à des collègues de travailler ensemble avec une efficacité décuplée. À tel point que 49 % des actifs estiment aujourd’hui que les outils de messagerie instantanée facilitent le travail d’équipe.

En confrontant leur point de vue à celui des autres et en travaillant en étroite collaboration avec eux, les employés apprennent à saisir des modes de pensée et de fonctionnement qui diffèrent des leurs. Quand on favorise la communication entre les différents services d’une entreprise, les salariés sont plus à même de comprendre le fonctionnement de l’entité dans son ensemble. Ce type de collaboration permet aux organisations de partager des connaissances et de mettre sur pied des équipes plus soudées et plus efficaces.

L’apprentissage collaboratif permet aux individus de nouer des liens avec d’autres malgré la distance géographique, mais aussi d’entretenir un fort sentiment d’appartenance à une communauté. C’est le cas des outils collaboratifs qui peuvent s’avérer fort utiles lorsque quelqu’un travaille sur une mission particulièrement complexe : il peut immédiatement solliciter et obtenir des conseils et des retours d’expérience via la messagerie instantanée, par exemple. Grâce au fil d’actualités, les employés se sentiront également plus impliqués dans les conversations internes à l’entreprise puisqu’il fait ressortir les actualités et informations qui leur importent, ce où qu’ils se trouvent.

Un problème qu’une personne mettrait deux semaines à résoudre de son côté pourrait être réglé en quelques heures seulement dans un environnement collaboratif. Quand on a accès à un large vivier de talents dont chacun possède des compétences et une logique qui lui sont propres, on est plus à même de trouver des solutions que quand on travaille dans son coin.

Les millennials ont grandi en même temps que la technologie et sont constamment connectés. Ils tablent également sur cette force pour être plus performants au travail. C’est la raison pour laquelle ils tendent naturellement à se tourner vers des entreprises qui travaillent de manière collaborative.

Promouvoir ce type d’apprentissage dans une entreprise lui permet de se positionner comme une organisation tournée vers l’avenir. La collaboration est en outre un bon moyen de conserver les talents, car elle a une incidence positive sur la motivation et le moral du personnel.

Les nouveaux employés n’apprennent jamais aussi bien qu’auprès de leurs collègues et supérieurs hiérarchiques. L’instauration d’une culture de la collaboration permet de les mettre à l’aise dès leurs premiers pas et de faciliter leur intégration, mais favorise également les rapports de mentorat entre les recrues et leurs collègues chevronnés. Le mentor peut être lui aussi ressorti grandi de l’expérience, car son « filleul » peut imaginer un mode de fonctionnement plus efficace auquel l’entreprise n’aurait pas pensé jusque--‐là.

Envoyer par mail un article

L’apprentissage collaboratif au service de l'entreprise

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.