Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Numérique

Que s'est-il passé dans la tech cet été ?

11/09/2017 - par Cécilia di Quinzio et Emmanuel Gavard

Pour tous les déconnectés qui sont rentrés la tête dans le guidon, Stratégies remet les pendules à l'heure. Petit résumé de toutes les grosses actus de la tech afin de reprendre du bon pied.

Google insiste dans l’assistance

La principale info tech qui a secoué la période estivale en France, c’est bien celle-là: Google a lancé son enceinte connectée Home le 3 août (voir notre enquête dans le Stratégies du 7 septembre). Dans la foulée, c’est l’assistant virtuel Google Assistant qui a fait son apparition en France, remplaçant l’application Google Now. Annoncé en mai 2016 aux États-Unis, Google Assistant est désormais disponible sur les smartphones Android et sur iOS. Contrairement à ses rivaux Siri (Apple) ou Alexa (Amazon), la solution de Google peut soutenir une conversation en utilisant le programme de langage naturel de Google. Une autre mise à jour majeure a vu le jour sur l’application Google: le lancement d’un fil d’actualité, à la manière du «News Feed» de Facebook. Il propose à chaque utilisateur un flux d’info personnalisé. Enfin, il est à noter que Google a également profité de l’été pour présenter Oreo, la nouvelle version de son système d’exploitation mobile, qui optimise surtout la batterie.

 

Facebook déploie ses tentacules

Le réseau social américain aux 2 milliards d'utilisateurs mensuels s’est montré hyperactif tout l’été. Parmi la myriade d’annonces, il faut retenir que Facebook va permettre à ses utilisateurs français de vendre et d'acheter des objets en ligne à partir de leur profil via une plateforme baptisée «Marketplace». Une manière de s'aventurer sur le terrain des sites de commerce en ligne à l’instar du leader français Leboncoin.fr. Facebook a également lancé le service vidéo «Watch», qui permet de regarder des émissions, du sport ou des séries directement sur le réseau social. Une fonctionnalité qui vient concurrencer ses rivaux tels que YouTube ou les services de streaming comme Netflix. Facebook a aussi racheté une start-up allemande spécialisée dans la réalité augmentée, Fayteq. Elle pourrait permettre d'ajouter des éléments virtuels à un contenu réel ou de supprimer certains éléments en temps réel.

 

LinkedIn verse dans la vidéo

Le réseau social professionnel, propriété de Microsoft, permet (enfin) de diffuser des vidéos natives dans son fil mobile. Pour ce faire, il se dote d’un player propre: ainsi, plus besoin d’héberger ses contenus sur YouTube ou d’autres plates-formes vidéos, les membres peuvent publier directement sur LinkedIn. Des statistiques de performance sont disponibles sur mobile et ordinateur.

 

Criteo veut unir les données des distributeurs

Le spécialiste du retargeting, Criteo, non content d’avoir annoncé de forts bons résultats au deuxième trimestre, avec une hausse de 33% de son chiffre d’affaires à 542 millions de dollars sur la période, s’est trouvé une nouvelle ambition: réunir les données des distributeurs pour leur permettre de concurrencer Amazon. Globalement, créer une sorte de Gravity ou Skyline, mais pour le retail. En agrégeant les données online et offline de nombreux distributeurs, le retargeter affirme que le ciblage des publicités sera bien plus précis et efficace, et leur permettra d’acquérir nombre de shoppers quand ils font leur recherche sur internet.

 

Bataille des GAFA sur la distribution

Après avoir investi le web et phagocyté le marché de la pub en ligne, les Gafa s’attaquent désormais à la distribution physique. Amazon, d'abord: le géant s’est offert la chaîne de magasins bio Whole Foods avant l’été, et a lancé un pavé dans la mare du commerce, en diminuant fortement les prix des produits les plus populaires, pour certains, jusqu’à 43%! Branle-bas de combat chez les distributeurs américains. La réaction ne s’est pas fait attendre, en bourse, où la plupart des actions des grosses enseignes ont été sanctionnées par leurs investisseurs, inquiets. La guerre des prix repart. Mais en parallèle, bien décidé à ne pas se laisser faire, Walmart s’est associé à Google Home. Les consommateurs pourront commander leurs produits directement via l’assistant de Google, rien qu'avec la voix. 

 

Sizmek acquiert Rocket Fuel pour 145 millions de dollars

La plate-forme publicitaire et d’activation de données Sizmek s’est offert Rocket Fuel, service de marketing prédictif pour 125,5 millions de dollars. Ces deux plates-formes, bien que concurrentes en certains points, montent un nouvel ensemble qui mêlera analyse prédictive, Dynamic Creative Optimization, et marketing ciblé. Mais le plus surprenant dans ce rachat, c’est que la valorisation de Rocket Fuel est montée jusqu’à 2 milliards de dollars en 2013. La société est devenue un cas d’école de bulle ad-tech et inspire la méfiance à tous les investisseurs. Confrontée à une technologie difficilement extensible en volume, prise dans les filets des inventaires frauduleux et d’autant plus soumise au diktat des Gafa, la valorisation des actions de la société est passée de 66 dollars à 3 dollars en à peine plus de trois ans…

 

L’IA en débat

Cet été, deux géants de la tech se sont affrontés sur le sujet de l’intelligence artificielle. Elon Musk, PDG de Tesla, constructeur automobile de voitures électriques sportives et de luxe, s’est dit très «inquiet» face au «plus grand risque auquel est confrontée la civilisation». Devant les gouverneurs des États américains, il a évoqué un enjeu bien plus grave, selon lui, que les «accidents de voiture», les «crashs d'avions», les «drogues défectueuses» ou encore «la malnutrition»… Pour l’ingénieur, le futur réside plutôt dans l’homme augmenté; son grand projet: un implant pour connecter cerveaux humains et ordinateurs. Mais Mark Zuckerberg, patron de Facebook, n’est pas du tout du même avis. Et a décidé de répondre publiquement (sur Facebook Live): «l'émergence d'algorithmes de plus en plus sophistiqués va améliorer notre vie». Selon lui, «imaginer un scénario apocalyptique est irresponsable». 

Les chiffres tout chauds de l’été

100 millions: c’est le montant, en euros, dont s’est doté le nouveau fonds d'investissement entièrement dédié aux fintechs créé par Black Fin Capital Partners. Baptisé Black Fin Tech 1, ce véhicule compte injecter des tickets d’un montant de 2 à 25 millions d'euros, notamment des start-up axées BtoB.

 

1 milliard: c’est le nombre d’utilisateurs actifs par jour sur l’application de messagerie instantanée Whats App, propriété de Facebook.

 

170 millions: c’est la somme, en dollars, qu’a levée la plateforme de streaming musical Sound Cloud, auprès de la banque d’investissement The Raine Group, en association avec le fonds singapourien Temasek Holdings. Un nouveau souffle pour l’entreprise allemande qui a licencié près de la moitié de ses employés avant l’été.

 

4 000: c’est, en dollars, le record atteint par le cours de la cryptomonnaie Bitcoin. Des économistes assurent qu’il atteindra les 6000 dollars d'ici un an...

Envoyer par mail un article

Que s'est-il passé dans la tech cet été ?

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies

W