Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Réseaux sociaux

Ingrid Zerbib, vis ma vanne

02/11/2017 - par Sorlin CHANEL

Social media copywriter chez Fred & Farid Paris, elle fait de son appétence pour les jeux de mots une signature personnelle et professionnelle sur Twitter ou encore Facebook.

Lundi 16 octobre. Alors que le hashtag #Balancetonporc secoue la twittosphère et l’actualité, un tweet fait rapidement le buzz, relayé plus d’un millier de fois en quelques heures : « Balance ton porc, c’est lutter contre l’homme Herta ». Ingrid Zerbib vient à nouveau de frapper. Social media copywriter chez Fred & Farid depuis 2015, après notamment un crochet de sept ans chez Stratégies en qualité d’éditrice images et vidéo, elle a fait des jeux de mots et autres calembours sa spécialité. Une griffe tant personnelle que professionnelle.

Terreau fertile.

Cette fascination pour les mots remonte loin. « Je me souviens avoir été marquée par Alphonse Allais et le “Ci-gît Allais - sans retour” inscrit sur sa tombe. Mais aussi Devos, Rimbaud et Mérimée », rembobine celle qui confie aussi avoir été biberonnée aux « sketches de Laurent Ruquier sur Europe 1 » ou aux albums de la série « Le Prince de Motordu ». De quoi alimenter une imagination féconde. Des exemples ? « Ce n’est pas une blague à nous » [sur Twitter, pour Carambar], posté le matin de l’élection de Donald Trump et retweeté plus de 18 000 fois. Mais aussi « Y’a que chez Flunch, qu’on peut fluncher. Je vous laisse, je vais chez Nike » ou encore « Quel est le point commun entre un éléphanteau et l’OM ? Ils ont pas de défense ». Un humour grand-public qui fait régulièrement mouche. « Aujourd’hui, avec Twitter, tout le monde peut être humoriste ou réussir un coup. Il ne faut donc pas abuser gratuitement de cette tendance, d’autant qu’il n’y a pas de formule magique », estime la jeune femme.

La pub dans le sang.

Après des études de sciences politiques à Nice, elle rejoint Paris dans la cadre d’un DESS de communication. « Je souhaitais alors devenir journaliste spécialisée dans la communication », précise Ingrid Zerbib. À l’aube des années 2000, elle collabore activement à l’émission Images de pub sur TV5Monde, en tant que stagiaire puis comme assistante de production. S’ensuit un parcours varié (assistante de deux écrivains, entre autres) qui la mène à rejoindre le bureau parisien de Fred & Farid, après deux rendez-vous manqués en 2012 et 2014.
« Je m’inspire beaucoup du quotidien », reconnaît celle qui, à 39 ans, met actuellement son expertise au service des comptes de l’agence Carambar et Cœur de Lion, après des débuts sur La Redoute et Spontex. « Je prends également soin de laisser le champ libre à l’interprétation personnelle. Et la décision finale revient toujours au client même si, avec la confiance de ce dernier, on arrive à travailler sans filet », explique la native du Val d’Oise, qui poste également sur Instagram et écrit pour la revue Ernest. « Cela devient une forme de mécanisme », finit-elle par avouer. Probablement ce qu’on appelle la force de l’habitude. 

Envoyer par mail un article

Ingrid Zerbib, vis ma vanne

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.