Vous êtes ici

Sagas

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Saga

France Info, l'info sans fin

04/06/2017 - par Caroline Bonacossa

Pionnière en France de l’actualité en continu, la radio France Info fête ses trente ans. Marque référente, elle est aussi devenue une chaîne de télé.

Peut-on encore se rétro-projeter dans un monde où il n’y avait ni internet, ni réseaux sociaux, ni radio ou chaîne info? Dans un paysage qui semblait encore voué à la continuité, Radio France lance sa petite dernière, «France Info», le 1er juin 1987 à 7 heures du matin. Inspirée par des modèles américains, elle émet jusqu’à minuit, avec des flashs toutes les dix minutes. Pour se faire connaître, la radio mise sur une injonction qui comblerait un manque: «Sur France Info, il y a l’info qu’il vous faut».

Le jaune ensoleillé et vif est adopté, rare dans des médias qui ne jurent que par la vivacité du rouge ou par la tranquillité du bleu, déjà pris à Radio France. «Nous ne nous sommes jamais vraiment éloignés du modèle initial créé par Jérôme Bellay avec des balises d’info toutes les dix minutes», reconnait Erik Kervellec, mémoire vivante de cette antenne puisqu’il y a fait son premier stage en 1988 et assume aujourd’hui la direction de la rédaction. «Nous avons été créés dans un esprit commando. Si bien qu’au début, les gens de Radio France nous regardaient avec beaucoup de méfiance, nous reprochant d’aller trop vite. Notre grand booster a été la première guerre du Golfe en 1990. Face à ce conflit majeur qui intéressait tout le monde, nous étions les seuls à pouvoir donner de l’info en permanence.»

Rigueur et chaleur

La radio creuse son sillon. Le sport est dans son ADN et participe à son succès. Pas étonnant qu’il se trouve en première ligne de la campagne de 1992 (agence Anapurna) avec des balles aux couleurs de la station, de cet instant où tout peut basculer d’un côté ou de l’autre du filet. France Info a la capacité de le faire vivre à l’auditeur. La star, c’est résolument l’info et les voix qu’on y entend se doivent d’être interchangeables et homogènes, voire neutres pour ne pas lui faire de l’ombre. Seul le Tintin grand reporter de l’antenne, Nicolas Poincaré, tranche dans ce tableau avec sa voix et son rythme singulièrement modernes. Il parcourt le monde sur toutes les zones de conflits.

C’est cet axe international qui est choisi par l’annonceur en l’an 2000. «Nicolas Poincaré avait un sacré bagout et une aptitude à donner vie et décrire admirablement ce qu’il se passait autour de lui et si loin de nous. Aujourd’hui, nous incitons d’ailleurs nos présentateurs à être eux-mêmes, à avoir plus de chaleur dans la voix, sans jamais transiger sur la rigueur dans le fond. Notre processus de validation est toujours aussi rigoureux, d’autant que nous sommes aussi devenus une agence», explique Erik Kervellec.

Visuels à volatile

La campagne de 2005 met en scène une forme de fact checking avant l’heure. Preuve que la radio sait décoder l’info pour son auditeur… Et essaye de ne jamais se répéter. Les visuels s’attaquent à dynamiter ce reproche inhérent au format d’info en continu. «Dire qu’à l’époque, le milieu de la pub s’était moqué de nous, se souvient Olivier Bontemps, aujourd’hui directeur de création de Royalties et à l’origine de ces visuels avec volatile. Jouer avec un animal pour imprimer davantage le message est un recours classique et le perroquet valorise la couleur de la marque.» Cette campagne décalée s’avère résolument moderne. «Nos études mettent toujours en avant deux reproches récurrents que nous adressent les auditeurs: se répéter et être trop sérieux», avoue Erik Kervellec. Aujourd’hui, notre travail éditorial est encore plus ciselé pour éviter toute redondance dans le traitement des infos et même dans les titres.»

Un monstre à quatre têtes

Depuis le 29 août 2016, France Info est devenu un monstre à quatre têtes avec une télé d’info en continu, une application (née de l’ex-France TV Info) et un site. Imaginé par Jean Noël Perrin, de l'agence Movement, le nouvel habillage et la campagne réussit la performance de créer une unité graphique entre ces entités différentes: «Il nous fallait inventer un signe commun pour signifier la naissance de ce nouveau média quadri-canal. Nous l’avons emprunté au monde du journalisme avec les deux points.» Quant au reproche de l’excès de sérieux, la nouvelle campagne pour les 30 ans y répond, en jouant avec jovialité sur la présidentielle avec un dessin de Bloch. Preuve que l’on peut être léger dans le ton sans l’être dans le fond. N’est-ce pas France Info…

1987. Lancement de la radio le 1er juin à 7 heures du matin.

2005. Changement d’identité visuelle avec l’agence Leg.

Envoyer par mail un article

France Info, l'info sans fin

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.