Vous êtes ici

Présidentielle 2017

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Et si j'étais président...

Paulin Dementhon (Drivy): «Pour une France créative et participative»

26/01/2017 - par Majda Chaplain

Et si vous étiez le nouveau président de la République? Trois questions posées à Paulin Dementhon, fondateur de Drivy. Neuvième épisode d'une série d'interviews hebdomadaires réalisée par Majda Chaplain, CEO de MC Factory, en partenariat avec Stratégies.

Si vous étiez candidat à la présidentielle, quels seraient les trois points principaux de votre programme ? 

Paulin Dementhon. D’abord l’enseignement en général, pour utiliser ce que l’on a appris ces dernières années sur les sciences cognitives. L’idée: rendre l’apprentissage plus efficace et laisser une part plus grande à la participation et à la créativité. C’est essentiel car cela participe de la compétitivité d’un pays.

Ensuite, je travaillerais sur la simplification fiscale. Je trouve dramatique que tout soit fait façon mille-feuille. On pourrait par exemple mettre fin aux niches fiscales et supprimer des acquis qui existent depuis la nuit des temps.

Enfin, le troisième point serait l’environnement et la qualité de vie urbaine. Il faut, je pense, faire payer le prix des matériaux polluants en incluant ce qu’ils coûtent en recyclage, en destruction de l’environnement, etc.

 

Quel serait votre projet pour booster la transformation digitale des entreprises françaises? Quel serait votre engagement envers la jeune génération qui, dans les dix ans, se retrouvera sur le marché du travail ?

P.D. Je pense que ce n’est pas le rôle de l’Etat de transformer les entreprises. C’est aux entreprises de se débrouiller pour survivre et cela passe forcément par la transformation digitale. En revanche, l’Etat intervient dans l’éducation et c’est là qu’il faut préparer au digital. Par exemple, ce qui fait la Silicon Valley aujourd’hui, ce n’est pas le gouvernement américain, ce sont les universités qui s'y sont installées, qui sont puissantes et riches, et qui font venir les meilleurs cerveaux de la planète pour alimenter les entreprises.

Quant à la jeune génération, je lui dirais que nous sommes en train de moderniser l’éducation en France et que cela leur donnera une force au niveau mondial. Le marché du travail va se transformer, notamment parce que l’intelligence artificielle va prendre beaucoup d’ampleur. L’homme va devoir se réinventer et s’adapter à ce type de phénomène.

 

Pourquoi faut-il voter pour vous? Quelle serait votre principale qualité de dirigeant?

P.D. Ma qualité serait le leadership, ma capacité à convaincre et rassembler autour d’une vision et à expliquer les choses. C’est absolument essentiel car avoir les bonnes idées ne suffisent pas, il faut savoir les faire passer. Ensuite, je pense que mon expérience d’entrepreneur me permettrait de gérer l’Etat comme un produit, avec l’envie permanente d’utiliser les technologies pour améliorer la productivité. 

 

 

Lire l'intégralité de l'interview sur le site de MC Factory: http://bit.ly/2jGKhHE

A propos de Paulin Dementhon

Paulin Dementhon, 38 ans, termine HEC en 2002. Il travaille alors pendant six ans à la CMA-CGM, dans le transport maritime, où il exerce des fonctions de manager à Hongkong puis au Brésil. Lorsqu’il rentre en France, il lance le projet Quivaou, application mobile de covoiturage urbain. Si le projet n’aboutit pas, il lui permet cependant «d’apprendre l’industrie du web et de la technologie», et de lancer, en 2010, la plateforme de location de voiture entre particuliers Drivy. En 2011, Nicolas Mondollot le rejoint comme associé. Aujourd’hui, Drivy (80 salariés) est devenue la plateforme de location de voiture leader en Europe avec 1,2 million d’utilisateurs et plus de 2 millions de journées de locations réalisées. 

Envoyer par mail un article

Paulin Dementhon (Drivy): «Pour une France créative et participative»

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.