Vous êtes ici

Présidentielle 2017

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Et si j'étais président...

Gilles Babinet (digital champion): «Je prônerais l’intelligence de la multitude»

18/04/2017 - par Majda Chaplain, CEO de MC Factory

Et si vous étiez le nouveau président de la République? Trois questions posées à Gilles Babinet, digital champion et président de Captain Dash. Dernier épisode d'une série d'interviews hebdomadaires réalisée par Majda Chaplain, CEO de MC Factory, en partenariat avec Stratégies.

Si vous étiez candidat à l'élection présidentielle, quels seraient les trois points principaux de votre programme?

Gilles Babinet. Je veux porter trois notions fortes, au cœur de la révolution digitale: l’intelligence de la multitude, le capital humain et la transparence. Je prône l’intelligence de la multitude, car c’est en supprimant les niveaux hiérarchiques qu’on sera mieux connecté aux citoyens et plus efficace. Il faut davantage les impliquer, organiser des consultations citoyennes. Il faut aussi miser sur le capital humain, c’est le pétrole du XXIe siècle. Donner accès à la formation, à l’éducation, pour tous et à tous les niveaux, sans oublier le développement des qualités humaines comme l’imagination ou l’empathie, qui s’apprennent plus qu’on ne le croit. Enfin, le contexte actuel confirme que la transparence ne doit plus être un vœu pieux. Je donnerais un accès total et libre aux agendas du président, des ministres, des parlementaires, à leurs frais… Nous avons besoin d’un monde plus transparent.

 

Pourquoi faudrait-il voter pour vous?

G.B. Parce que mon programme sera le meilleur. Il ne faut pas voter pour l’homme mais pour son programme et sa capacité à faire. Et j’espère pour ma vision sur l’économie numérique et ma capacité à promouvoir les avantages d’une société numérique en France.



Quel serait votre projet pour booster la transformation digitale des entreprises françaises?

G.B. Je prévoirais un plan Marshall sur la formation des patrons de TPE et PME. Et une modernisation sans précédent de l’administration publique vers la plateforme. 



Quelle personnalité publique – pas forcément politique – choisiriez-vous pour être votre Premier ministre? 

G.B. Justin Trudeau, actuel Premier ministre du Canada, ou Paul Kagame, président de la République rwandaise. 

 

Lire l'intégralité de l'interview sur le site de MC Factory

A propos de Gilles Babinet

Gilles Babinet est un multi-entrepreneur français et «digital champion» pour la France auprès de la Commission européenne.

Il a créé de nombreuses sociétés dans des domaines aussi divers que le conseil (Absolut), le batiment (Escalade Industrie), la musique mobile (Musiwave), la cocréation (Eyeka), les outils décisionnels (Captain Dash)...

En avril 2011, Gilles Babinet est élu premier président du Conseil national du numérique, qui a pour charge d'éclairer les pouvoirs publics sur les enjeux de l'économie numérique et d’améliorer le dialogue entre le gouvernement et le secteur de l'Internet. En juin 2012, il est nommé digital champion par la ministre déléguée au Numérique d'alors, Fleur Pellerin. Il représente à ce titre les enjeux du numérique pour la France auprès de la Commission européenne.

Gilles Babinet est l’auteur de plusieurs ouvrages L'Ère numérique, un nouvel âge de l’humanité, en 2014, Big data, penser l’homme et le monde autrement en 2015, et Transformation digitale: l'avènement des plateformes en 2016 sur les nouvelles méthodes de management induites par les bouleversements au sein des entreprises et des institutions.

Enfin il est le cofondateur d'Africa 4 Tech, avec pour objectif de mettre en relation grandes entreprises occidentales et innovateurs africains. 

Envoyer par mail un article

Gilles Babinet (digital champion): «Je prônerais l’intelligence de la multitude»

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.