Vous êtes ici

Présidentielle 2017

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Et si j'étais présidente...

Ariel Steinmann (BNP Paribas): «Qui ose gagne, c'est ma devise»

02/03/2017 - par Majda Chaplain

Et si vous étiez la nouvelle présidente de la République? Trois questions posées à Ariel Steinmann, directrice marketing banque en ligne de BNP Paribas et Hello Bank. Quatorzième épisode d'une série d'interviews hebdomadaires réalisée par Majda Chaplain, CEO de MC Factory, en partenariat avec Stratégies.

Si vous étiez présidente, quels seraient les trois points principaux de votre programme? 

Ariel Steinmann. L’éducation et la formation seraient mes premières priorités, en optimisant l’usage du digital à la fois à l’école et pour la formation professionnelle continue pour mieux coller aux attentes du marché du travail et à l’évolution de celui-ci. L’éducation doit niveler vers le haut et permettre une amélioration de la connaissance en adéquation avec les besoins du monde du travail. J’aimerais aussi que le digital permette aux parents des adolescents actuels d’avoir accès à la culture et à la formation afin de leur permettre de mieux encadrer leurs enfants et ainsi arriver à plus d’équité sociale. Relancer l’emploi est aussi une priorité pour faire redémarrer la France. Le digital permet de sortir d’une approche classique du travail métro-boulot-dodo et apporter plus d’agilité et de mobilité à la fois aux entreprises et aux salariés. Je prendrais aussi des mesures pour faciliter le changement d’orientation professionnelle en fonction des besoins des entreprises. Et bien sûr l’égalité hommes/femmes, toujours et encore!

 

Pourquoi faudrait-il voter pour vous? Quelle serait votre principale qualité de dirigeante?

A.S. Il faudrait voter pour moi pour mes qualités humaines, mon sens des responsabilités et ma capacité à fédérer. En tant que digital professional native, j’ai pu accompagner l’innovation et la transformation digitale dans différents secteurs d’activité avec succès et enthousiasme et en respectant les qualités et compétences de chacun. Je suis très pragmatique, rationnelle et orientée sur les résultats. J’entamerais aussi un programme de réduction du nombre de parlementaires en alignant la gestion de leurs traitements salariaux et de fonctionnement avec les pratiques du privé en termes comptable et fiscal. Ma devise: «Qui ose gagne»!

 

Quel serait votre projet pour booster la transformation digitale des entreprises françaises? Et qui choisiriez-vous comme Premier ministre?

A.S. Pour favoriser la transformation digitale, il faut d’abord simplifier les process administratifs (public et privé) qui bloquent les rouages du pays et utiliser la data pour lutter contre la fraude, l’abus et certains acquis injustifiés pour retrouver l’équité, la valeur de l’effort, du travail, l’égalité et la liberté. Je veux aussi faire évoluer la fiscalité pour les PME et les start-up afin qu’elles restent en France et garder nos talents. Cela permettra d’accompagner la transformation digitale dans toutes les entreprises françaises talentueuses, mais ce n’est pas le rôle de l’Etat à priori. Pour moi, l’Etat doit intervenir au niveau de l’éducation. Enseigner le code dès le plus jeune âge et former les enseignants avec de nouvelles méthodes, plus compétitives et capables de transmettre aussi le goût du travail et de l’effort. Au poste de Premier ministre, je nommerais mon ami Gilles Babinet, digital champion, qui a une vraie vision, une parfaite connaissance des ressorts économiques, de la gestion de l’accès à la connaissance et à l’opinion, et plein d’excellentes idées prêtes à être mises en œuvre.

 

 

Lire l'intégralité de l'interview sur le site de MC Factory

À propos d’Ariel Steinmann

Diplômée de l’ISC Paris en 1983, Ariel Steinmann occupe des fonctions de directrice de clientèle puis directrice marketing & communication aux Etats-Unis et en France (Phone Marketing, Lowe Intas, Bouygues Telecom, ING Direct…). En tant que digital professional native, Ariel crée en 2009 l’agence Spray Production, spécialisée dans le conseil en marketing digital. En 2011, elle intègre Cortal Consors (groupe BNP Paribas) comme directrice marketing en charge du projet de banque en ligne.

En 2013, elle évolue au sein du groupe BNP Paribas à la banque de détail France en tant que directrice du marketing de la banque en ligne pour BNP Paribas et Hello Bank. Elle gère le digital pour BNP Paribas France (site applis réseaux sociaux et e-commerce) et la marque Hello Bank à la fois pour l’acquisition et la fidélisation.

Envoyer par mail un article

Ariel Steinmann (BNP Paribas): «Qui ose gagne, c'est ma devise»

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.