Vous êtes ici

Portraits

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Portrait

Gwenaelle Thebault, lost in transition

18/04/2017 - par Delphine Soulas-Gesson

Des jeux vidéo à la presse, Gwenaelle Thebault a toujours travaillé sur des marchés en transition. À 45 ans, la nouvelle directrice générale adjointe du groupe Marie Claire se donne pour mission d’aller chercher les cibles de demain.

S’il fallait retenir un métier qu’elle aurait aimé faire, ce serait celui-là : directrice d’un grand magasin. « C’est un écosystème qui a une identité forte, de nombreux métiers à mettre en scène, dans un secteur en transition. Comme la presse », explique Gwenaelle Thebault, qui, à 45 ans, vient d’être nommée directrice générale adjointe du groupe Marie Claire. Sa mission ? Poursuivre la diversification des marques du groupe de presse pour aller chercher les cibles de demain.

« C’est quelqu’un qui sait faire bouger les lignes », estime Jean-Paul Lubot, dont elle a repris une partie des fonctions au sein du groupe Marie Claire. Pour preuve, le succès du gratuit Stylist, dont elle a piloté le lancement en France il y a tout juste quatre ans. À l’époque, le pari de faire un féminin gratuit haut de gamme, diffusé à plus de 400 000 exemplaires auprès d’une cible jeune, était osé. « Stylist est un bel exemple de business model différent qu’elle a su lancer », se souvient Jean-Paul Lubot.

Ses différentes expériences professionnelles - la plupart comme directrice marketing - ont ce point commun : elles s’inscrivent dans des marchés en mutation. À la fin des années 1990, chez Ubisoft, elle accompagne la démocratisation du jeu vidéo avec le lancement de nombreux jeux grand public en France puis à l’international, de Rayman à Racing simulation. Au sein du groupe Canal+, elle participe à la création d’une direction du marketing relationnel, « un nouveau métier ».

Réactions en chaîne

Après un an à Londres chez Disney, elle revient en France pour repositionner la chaîne Fox kids, qui devient Jetix. « Elle a tout de suite su saisir la situation dans sa globalité, comprendre le marché et se projeter dans le nouveau modèle », se rappelle Antoine Villeneuve, alors directeur général de la chaîne. Suit un travail de repositionnement des chaînes Fox (Voyage, National Geographic…) et le lancement de Fox Life.

« Dans la vie, j’aime me lancer des défis, me mettre en danger », s’enthousiasme cette mère de cinq enfants – « tous ne sont pas de moi », précise-t-elle  – née à Carcassonne d’un père dirigeant d’une entreprise de feux d’artifice et d’une mère femme au foyer. « Je viens d’un milieu où le travail a une vraie valeur », ajoute cette diplômée de l’Essec et de Sciences Po, dont le grand-oncle n’est autre que René Dumont, premier candidat écologiste à se présenter à l’élection présidentielle française, en 1974.

Son moteur au quotidien ? L’intuition, la créativité et le pragmatisme. « Les bonnes idées naissent d’une forme de liberté. Reste ensuite à les valider », résume-t-elle sans transition.

Envoyer par mail un article

Gwenaelle Thebault, lost in transition

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.