Vous êtes ici

Ils vont faire 2017

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Médias

Le Meccano de Stéphane Richard

05/12/2016 - par Amaury de Rochegonde

S’il n’est pas condamné dans l’arbitrage Tapie, lorsqu’il était directeur de cabinet de Christine Lagarde, Stéphane Richard devrait se retrouver au centre du Meccano des médias en 2017 comme il avait tenté d’être le grand ordonnancier d’un rapprochement entre Orange et Bouygues en 2016.

Au-delà de son intérêt manifeste pour un rachat de Canal+ « si le groupe était à vendre », le patron veut s’entendre avec Vincent Bolloré pour pousser ses pions dans deux domaines: la distribution et l’Afrique. Qui mieux qu’Orange peut en effet distribuer Canal ? Le groupe de télécoms est déjà le premier opérateur de téléphonie distributeur de Canal+ et il a mis au point depuis septembre un bouquet familial, By Canal, pour ses abonnés à la fibre. On imagine assez bien Orange prendre le relai de feu Canalsat pour distribuer des chaînes thématiques. Le géant des télécoms est aussi intéressé par la distribution de vidéos mobiles que développent Canal et Vivendi à travers Studio+.

Ensuite, Orange, Canal et Bolloré ont pour point commun d’être très présents sur le continent africain. « Nous discutons tous les jours avec Canal+, il y a une convergence d’intérêts sur le périmètre de ce groupe », explique une source à Orange. L’idée est de répondre au mariage des médias et des réseaux orchestré par son concurrent SFR à travers un «accès le plus large possible aux contenus».

Est-ce que cela doit aller jusqu’à une prise de participation dans Canal+ ? C’est possible, si Stéphane Richard veut avoir son mot à dire sur la stratégie du groupe audiovisuel. En revanche, ce dernier a démenti que Vincent Bolloré ait demandé en retour une part d’Orange. « C’est la déclaration de Fillon disant qu’il vendrait des parts de sociétés publiques qui fait fantasmer », indique-t-on de même source.

Reste que le Meccano d’Orange peut ne pas se limiter à la France, alors que Bolloré est en train de devenir un actionnaire de poids en Italie avec Telecom Italia (24,7%) et Mediaset (20%). De son succès dépend aussi la nomination de Stéphane Richard pour un nouveau mandat à la tête de son entreprise en 2018. 

Envoyer par mail un article

Le Meccano de Stéphane Richard

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.