Vous êtes ici

Et si les marques capitalisaient davantage sur la micro-influence ?

06/12/2018 - par Content Shaker by Webedia

Véritables experts dans leurs domaines, les micro-influenceurs s’avèrent des alliés majeurs pour atteindre une audience ciblée. D’où l’intérêt de faire émerger et grandir ces talents créatifs.

On distingue généralement les influenceurs, non pas en fonction des réseaux sociaux qu’ils préemptent, mais selon l’importance de leur communauté. En bas de la pyramide, se trouvent les plus nombreux, des consommateurs passionnés et désireux de partager leurs points de vue. Ce sont les « nano-influenceurs », lesquels sont le plus souvent dans une logique de recommandation. Au sommet, ceux que l’on qualifie de « macro-influenceurs » ont des communautés très importantes et une vraie notoriété, si bien qu’ils sont véritablement dans une dynamique d’incarnation. Au milieu, se trouvent les micro-influenceurs. Leurs communautés comptent entre 5000 et 50.000 followers, et sont très engagées sur des sujets forts. De par leur expertise, ils ont tout le potentiel pour crédibiliser un service ou un produit. « Le recours à l’un ou l’autre de ces profils est très fonction des besoins exprimés par une marque, sachant que les trois niveaux d’influence peuvent être parfois complémentaires. L’idée n’est pas d’isoler une stratégie en particulier, mais de les mettre en cohérence », souligne Raphaël Demnard, directeur général de Sampleo et spécialiste en Marketing d'influence.

 

Si la micro-influence est souvent très prisée, c’est parce qu’elle est une solution efficace pour atteindre une audience ciblée. L’objectif pour une marque est en effet de créer une proximité avec une petite ou une moyenne communauté très engagée. En effet, des experts interviennent sur des thématiques spécifiques qui génèrent beaucoup d’engagement, que ce soit dans l’univers de la cosmétique, du voyage, de la high tech…

 

Pour faire émerger ces nouveaux talents, Webedia a créé un réseau : la Talent Web Academy. « 2500 influenceurs l’ont déjà rejointe. Nous investissons beaucoup de valeur pour les former et les aider à se développer », explique Maxime Schmidt, directeur général adjoint de Talent Web. Pour en faire partie, il faut avoir un certain niveau d’engagement, mais aussi d’évidentes qualités rédactionnelles.

 

Coca Cola a bien compris l’intérêt de capitaliser sur cette communauté. Les membres de la Talent Web Academy qui ont souhaité participer à l’une des opérations de la marque ont reçu un colis dans lequel deux canettes de Coca light reposaient sur un matelas de coton pour représenter l’apesanteur. Résultat : ils ont partagé leurs expériences à travers des posts et des stories à forte valeur ajoutée. « L’influence, c’est d’abord la conséquence de leur créativité. Ce sont des passionnés qui savent communiquer leurs passions et engager autour de leur créativité », conclut Maxime Schmidt. L’humain est au coeur de la relation avec ces talents créatifs !

 

http://contentshaker.webedia-group.com/

 

Envoyer par mail un article

Et si les marques capitalisaient davantage sur la micro-influence ?

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Expertises

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.