Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Etude de cas

Comment Asus veut devenir le chouchou des campus

17/01/2018 - par Marie-Caroline Royet

Quand ce n'est pas dans le milieu professionnel, Asus tente de séduire sur les bancs de la fac. Avec un souhait, démontrer que leurs produits s’adaptent selon les utilisateurs.

OBJECTIFS

Asus veut devenir le hit de la cafèt'. Pour la rentrée des classes, le taïwanais Asus a misé sur deux de ses ordinateurs portables: le Zenbook et le Vivobook. Souvent mis de côté au profit d’un autre grand concurrent, Asus a souhaité renforcer sa visibilité auprès des étudiants de 18-25 ans. Pour se frayer un chemin parmi la concurrence, l’entreprise a été accompagnée par l’agence Groupe Campus, spécialisée dans la communication auprès des jeunes de 15 à 30 ans. Ensemble, ils ont monté deux programmes avec des stratégies distinctes dans le but de promouvoir les deux ordinateurs. 


MOYENS

Atteindre des étudiants influenceurs. En s'alliant avec Groupe Campus, Asus avait accès à 150 partenariats avec des BDE [Bureaux des étudiants] et à 250 ambassadeurs de marque. Une aubaine. Après avoir sélectionné plusieurs étudiants, la marque a exhibé ses Zenbook via des posts sponsorisés sur leurs comptes Instagram. Elle a aussi organisé des jeux-concours sur son compte Facebook. Un dispositif qui a plu à l'annonceur puisqu’il a resigné pour le Vivobook en septembre. «L’idée était cette fois-ci de repartir de zéro et de faire un appel à candidatures pour devenir le prochain ambassadeur d’Asus», explique Laëtitia Naon, directrice associée de l’agence Campus. Résultat, 5000 étudiants se sont présentés. «Une première liste a été effectuée pour les montrer à Asus et ensemble, nous avons sélectionné dix gagnants», renchérit-elle. Des ambassadeurs aux profils éclectiques, capables d'engager une communauté personnelle, et donc de se transformer en influenceurs auprès de leurs camarades. «En plus d’avoir un relais sur les réseaux internes des campus, il y avait toute une communication sur Instagram», évoque Laëtitia Naon. Mais autre nouveauté du programme: les codes promo. Allant de 10 à 15%, chaque ambassadeur pouvait les partager avec sa communauté. L'idée? Générer du trafic sur le site d’Asus. En plus du digital, des actions bien réelles ont été montées. «Les ambassadeurs ont été formés sur les produits, pour qu'ils puissent, à terme, faire des démonstrations aussi bien sur la plateforme, que sur le campus», explique la directrice de clientèle Gaëlle Métaut. Faire découvrir le produit en live et en ligne, dans le but de créer une identification entre étudiant et utilisateur.


RÉSULTATS

6 millions de personnes touchées. Et tous canaux confondus. «Avec les codes promo, nous avons pu traquer les actions des étudiants», confesse la directrice associée. Grâce aussi aux réseaux sociaux ce sont 40000 interactions générées par des likes, des commentaires qualifiés, et 5% de trafic en plus enregistré sur le site marchand. Asus n’a pas souhaité communiquer sur le résultat des ventes générées, considérant la campagne comme une opération d'influence avec des cibles qualifiées a priori sur les étudiants, selon les influenceurs. «L’annonceur souhaitait s’inscrire dans les tendances actuelles et considérer que tous les consommateurs peuvent devenir des ambassadeurs de marques», résume Gaëlle Métaut. Dans tous les cas, Asus a voulu renouveler l’expérience, et une nouvelle campagne du même acabit est en cours début 2018.

Devenir le "it de la cafet'". 

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies