Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Technologie

Bitcoin, RGPD, ARCore... Les tendances de la tech en 2018

09/01/2018 - par Emmanuel Gavard et Marie-Caroline Royet

Cette année s’annonce riche en rebondissements dans le domaine technologique. Inventaire des innovations qui devraient marquer 2018

Le RGPD (et l'ePrivacy)

Deux pour le prix d’une! Deux échéances législatives sont attendues pour 2018. La première est prévue de longue date, la réglementation générale sur la protection des données [RGPD], au niveau européen, arrivera en mai. Elle change l’esprit général de la loi concernant les données personnelles: elle rend les entreprises plus responsables et les oblige à avoir en interne un délégué à la protection des données (DPO). Les amendes peuvent monter jusqu’à 4% du chiffre d’affaires mondial... Et les entreprises ont beaucoup de retard dans leur mise en conformité. L’ePrivacy, de son côté, est encore en discussion, mais pourrait complètement modifier l’utilisation des cookies sur internet: ceux-ci passeraient en «opt-in» [consentement préalable de l’internaute par le biais d’une case à cocher], et seraient donc considérés par défaut comme refusés par l’internaute... Cela limiterait fortement le marché de la publicité ciblée sur internet. 

 

Amazon fonce sur la pub

Il ne s’arrête plus! Le géant de l’e-commerce, outre son activité cloud avec Amazon Web Service, prend de plus en plus de place sur le marché publicitaire. Cette activité représenterait d’ores et déjà plus d’un milliard de dollars de chiffre d’affaires. Une paille, face à Google et Facebook, mais avec de grosses perspectives de progression. Si sa première manne publicitaire reste le sponsor de résultats de recherche, son stock de données personnelles lui a permis de passer des accords avec de gros éditeurs français. Et l’extension de son inventaire vidéo, intégrant les séries, lui donnerait aussi un avantage certain, d'autant que le géant de Jeff Bezos réfléchirait à lancer une plateforme gratuite de vidéos. Aux États-Unis, on s’interroge même sur la nécessité à venir de créer des agences «spécialisées» sur les outils Amazon.

 

Le Bitcoin, boom de la blockchain ?

Il a atteint les 19000 dollars avant de baisser ensuite! C’est sûrement l’un des phénomènes de fin 2017. La finance s’y intéresse de plus en plus, et l’on promet quelques mouvements sur ce sujet début 2018. Certaines entreprises dans le monde, en payant leurs employés en bitcoins, ou des sites e-commerce ont rendu cette monnaie électronique de plus en plus réelle... Et derrière ? C’est toute la technologie de la blockchain qui surfe sur la vague et se démocratise. Plus on adopte le bitcoin, plus on adopte la blockchain.

 

Le jumeau numérique

C’est sûrement l’une des tendances qui va le plus doper les affaires d’une entreprise. Prenez un produit, ou un processus dans votre entreprise, et modélisez-le en trois dimensions. Le résultat permet d’étudier toutes les connexions possibles avec le monde extérieur, les liens associés et d’anticiper ainsi les impacts qu’ils auront sur votre système. 

C’est une simple technique de modélisation (comme lorsqu’on essaye de prévoir la trajectoire d’une fusée) mais cette fois-ci appliquée à tout objet physique ou processus. Les technologies de data et de réseaux, ayant considérablement progressé, permettent de prendre en compte un maximum de paramètres pour des modèles toujours plus fidèles, d’où le qualificatif de jumeau. 

 

Quand la tech se met au vert

Le tout digital a bon dos, mais la technologie n’est pas sans risques pour la planète et l’on s’interroge de plus en plus sur ses conséquences. La «virtualisation» ne fait que déplacer le problème sur des serveurs et des centrales électriques. Des alternatives voient le jour, comme les -moteurs de recherche green. Autre proposition avec le Tech for Planet, organisé sous l’égide de l’accélérateur Numa: grandes entreprises et chercheurs ont imaginé des technologies qui pourraient participer favorablement à la protection de la planète et donc à la réduction de l’empreinte carbone. Certes encore minime, l’idée d’une technologie éco-friendly bourgeonne dans les esprits. Et si les entreprises commençaient à s’y mettre ? 

 

L’envolée des paiements mobiles

S’il a eu du mal à démarrer, le paiement sans contact est de plus en plus prisé par les consommateurs. Selon le rapport de Juniper Research, spécialiste dans la technologie digitale, le nombre d’utilisateurs d’Apple Pay et d’Android Pay a presque doublé entre 2016 et 2017, passant de 45 à 86 millions pour la solution Apple et de 12 à 24 millions pour celle d’Android. Une alternative qui connaît une demande croissante en magasin mais aussi sur les sites d’e-commerce. Les boutiques, ainsi que les développeurs et les designers du numérique, vont devoir s’y mettre, pour adapter leurs outils on et offline… 

 

L’intelligence artificielle

La bataille a commencé en 2017, elle s’intensifiera en 2018, notamment entre les Gafa, qui vont développer des outils pour les entreprises. L’intelligence artificielle nécessite de nombreuses données pour s’améliorer. Or ce sont ces géants du web qui la détiennent... De quoi donner une longueur d’avance à Google, Amazon, Facebook, mais aussi Alibaba et Baidu. Des géants bien réels qui font face aux acteurs historiques du marché de l’informatique: Microsoft et IBM. La victoire reviendra à celui qui démocratisera le plus cette technologie. La bataille des «API» [Interfaces de programmation, qui permettent d’utiliser une technologie en se connectant simplement], ne fait que commencer !

 

La réalité augmentée

On a longtemps cru qu’il fallait des smartphones plus perfectionnés pour développer de la réalité augmentée, mais les projets ARCore (Google) et ARKit (Apple) permettent d’étendre la pratique à bon nombre d’appareils moins sophistiqués. Les développeurs peuvent alors s’y donner à coeur joie ! Face aux succès de ces technologies, Google a même abandonné en décembre son projet Tango, lancé en 2014, qui visait à équiper les appareils de capteurs et de processeurs spécifiques pour calculer la réalité et y insérer des images. Les applications intégrant cette technologie vont donc se multiplier. Mais attention, une réalité augmentée de qualité demandera forcément des mesures précises et des capteurs dernier cri… 

 

Le vocal

Google Home est arrivé en France. La technologie Alexa d’Amazon devrait débarquer sous peu… Déjà quelques applications sont à la page : L’Équipe avec son journal, ou Monoprix, qui permet de faire ses courses en parlant à sa machine. Les marques devront prendre de l’avance, notamment sur le search, pour émerger sur ces nouvelles plateformes. Car si le moteur de recherches de Google offre moult pages de propositions sur internet, lorsqu’on leur pose une question, les « majordomes électroniques » ne font qu’une seule proposition de restaurant, de produit ou d’assurance. La bataille pour la première place sera rude… Mais le consommateur suivra-t-il la tendance du tout parlé ?

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies