Vous êtes ici

Création et mobile

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Réseaux sociaux

La patte de Snapchat

06/12/2016 - par David Médioni

Touchant une population jeune et connectée (51% des 15-24 ans l’utilisent quotidiennement), le réseau social impose aux médias et aux marques ses codes pour l’approcher.

Avec quelque 8 millions d’utilisateurs quotidiens en France, Snapchat est aujourd’hui plus puissant que le journal de 20 heures de TF1. De quoi susciter un appétit toujours plus grand des médias et des marques pour ce nouveau réseau social qui a, en outre, l’immense avantage de toucher une population jeune, connectée et souvent difficile à capter.

Selon Médiamétrie, 51% des 15-24 ans utilisent Snapchat quotidiennement. Reste que pour les toucher, il faut adopter leurs codes, habitudes et coutumes.

Cohérence

Le réseau social lui-même l’a bien compris, puisqu’il a étendu son application Discover aux médias français depuis le mois de septembre dernier. Huit médias hexagonaux y sont désormais présents: Le Monde, Paris Match, L’Équipe, Melty, Cosmopolitan, Vice, Konbini et Tastemade. Des pure players et des médias traditionnels donc. Et différentes offres. Ces médias partenaires doivent se fondre dans la façon de parler et de partager des contenus sur Snapchat. Ils proposent ainsi aux snapchatters une publication quotidienne spécialement réalisée pour Discover. Snapchat tient en effet à ce que les contenus publiés soient cohérents avec ses codes: vidéo verticale, textes sur les images, etc. Les huit médias ont donc mis en place des équipes spécifiques mêlant journalistes et motion designers, une nouvelle façon de concevoir et de faire de l’information.

Ainsi, Le Monde et L’Équipe proposent une édition de fin de journée, avec des contenus spécifiques et agrémentés des goodies du réseau. L’ensemble est globalement assez bluffant, avec une réelle nouveauté de délivrer l’information de manière simple et épurée, dans une logique de snacking, mais sans pour autant renier la qualité et le fond. Les contenus, qu’ils soient édités, par Konbini ou par Le Monde, sont rythmés par de la musique, la vidéo y côtoie le texte et l’infographie, et même la publicité.

Penser différemment

De facto, le format de l’application oblige à penser différemment la façon de délivrer le contenu. Une situation qui vaut tant pour les médias que pour les marques. Ces dernières doivent aussi changer leur façon d’envisager une campagne publicitaire en la rythmant pour un usage Discover. Avec de la musique, à la verticale et éventuellement du texte par-dessus l’image.Le bureau parisien de Snapchat a aussi pour mission d’évangéliser les marques. Car, pour le moment, sur ce point, les médias ont pris un temps d’avance.

Envoyer par mail un article

La patte de Snapchat

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.