Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Journalisme

Médias : la bataille du payant

15/11/2018 - par Gilles Wybo

«Si vous n'achetez pas l'info, d'autres l'achèteront à votre place». Le slogan aurait pu être trouvé par un publicitaire, il est issu du cerveau d’un journaliste: Olivier Ravanello, président et cofondateur du site d’info, Explicite (et ex Itélé). Dans une tribune au JDD et via un hashtag sur Twitter («jachetelinfo»), le directeur de la publication d’Explicite appelle à la mobilisation. Pas certain que ce hashtag fasse autant bouger les mentalités que «balancetonporc» mais il est symptomatique d’un secteur d’activité en grande souffrance. En 2018, payer pour s’informer ne va plus du tout de soi. En 2018, les vendeurs à la criée de journaux ont disparu, mais les directeurs de la rédaction sont obligés de descendre dans l’arène des réseaux sociaux pour faire l’article sur la valeur de l’information. Sites d’infos, hebdos ou quotidiens, même combat! Les patrons de presse mouillent le maillot pour défendre le prix du journalisme et de leurs journalistes… Et les discours se ressemblent. Aujourd’hui les lecteurs sont appelés à soutenir leur média, comme s’il s’agissait d’une grande cause: «S’abonner au Monde c’est soutenir le journalisme d’investigation et une rédaction indépendante de plus de 400 journalistes.» Signe que le mouvement de paupérisation de la presse s’accélère, des journalistes viennent de lancer «Disclose, le premier média et ONG de journalisme d’investigation, à but non lucratif, uniquement financé par les dons». Cette initiative s’inspire de la réussite de ProPublica aux États-Unis. Un média gratuit qui s'appuie sur des dons et offre ses enquêtes à des grands médias partenaires…

Envoyer par mail un article

Médias : la bataille du payant

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.