Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Le billet

Facebooktopie

27/04/2018 - par emmanuel Gavard

Le billet d'humeur de notre journaliste tech Emmanuel Gavard.

Le réseau social de Mark Zuckerberg tente de réagir. Tombé de son piédestal après l’affaire Cambridge Analytica, le géant a pu voir qu’il n’était pas intouchable, et chaque jour, porte une nouvelle riposte, pour se racheter une exemplarité. Le 24 avril, il a rendu publiques les conditions de modération sur la plateforme. Savant exercice d’en-même-temps-tisme concret, très à la mode depuis quelques mois. À chaque paragraphe, se mélangent fermeté face aux comportements inappropriés et indulgence pour garantir la liberté d’expression des utilisateurs (et éviter qu’ils n’aillent ailleurs). À y bien regarder, ce sont bel et bien les contours d’un lieu utopique que Facebook tente de construire depuis ses débuts. Un autre lieu, en dehors du réel, en dehors des frontières, où une communauté se parlent à coup d’amitié, de j’aime et d’émojis… Mais les utilisateurs ont aussi le droit de faire des phrases ! Dépassé par la liberté d’écrire de la communauté qu'elle a elle-même créée, voilà Facebook contraint d’« empêcher toute forme potentielle de danger réel », comme le définit la première partie des standards. Une périphrase savonneuse qui laisse les coudées franches au réseau pour déterminer réalité et irréalité comme il le souhaite. C’est tout le problème des utopies : inventées pour penser le réel, pas pour s’y confronter.

Envoyer par mail un article

Facebooktopie

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.