Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Chronique

Petits conseils avant d’entreprendre

06/11/2018 - par Denis Gancel, président fondateur de W, enseignant à Sciences Po Paris

Comme la mode est aux start-up et au coaching, voici quelques conseils pour entrepreneurs en herbe. Il y en a treize, ça porte chance !

1/ Commencez à l’automne !
Je me souviens des premiers jours de W en novembre. C’était sinistre ! Les feuilles jaunies collées aux vitres faisaient tomber la nuit à midi ! N’hésitez pas à débuter dans le noir, vous n'en savourerez que mieux les lumières du printemps, le sourire des oiseaux et les journées étirées.
2/ Choisissez bien les personnes dont vous attendez un conseil.
Tout le monde n’est pas qualifié pour vous aider. Vous n’avez pas de temps à perdre avec les beaux parleurs. Vous verrez que ce sont souvent les gens de peu de mots qui vous donneront les conseils les plus utiles. Faites vos premières erreurs tout seul avant de solliciter des conseils de toute part.
3/ Méfiez-vous de votre famille et de vos amis, ils vous aiment trop.
Ne mélangez pas tout. La famille, les potes constituent le terreau dans lequel vous puisez vos forces. Cet environnement ne vous aime pas pour ce que vous faites, mais pour ce que vous êtes. C’est un trésor précieux à préserver lorsque vous essuierez vos premiers revers.
4/ Ne vous contentez pas d’une levée de fonds.
Lever des fonds, c’est de la dette ou du capital. Dans les deux cas, ça ne remplace pas la vraie valeur : la conquête client et la fidélisation d’une équipe.
5/ Méfiez-vous de la post-rationalisation des entrepreneurs qui ont réussi.
Rien de plus énervant que les entrepreneurs sur papier glacé. Ils ont le plus souvent réécrit leur « story » et cachent l’essentiel : le réel. Et la vérité. Casanova des tours de table à répétition, ils ne vous parleront que de leurs conquêtes, jamais de leurs râteaux !
6/ Ne restez pas seul. Associez-vous.
« Il n’est pas bon que l’homme soit seul. » C’est dans la Bible ! Vivre une association est une magnifique aventure. Prenez votre temps pour choisir vos associés. Vous allez gagner du temps, et mieux encaisser les vents contraires. Seul vous êtes vulnérable, à plusieurs, très difficile à battre !
7/ Pas deux fois la même erreur !
Cela faisait partie de la célèbre méthode de qualité totale de Valeo. Quand on entreprend on se trompe souvent, c’est même un mode d’apprentissage souhaitable. Mais attention, évitez de faire deux fois la même erreur. Zéro « RE » en matière de boulettes.
8/ Ne soyez pas obnubilé par le nom de votre marque.
N’y passez pas des mois. Choisissez un nom avec lequel vous vous sentez bien, vos succès et votre talent feront le reste. Peu importe le flacon, pourvu qu’on ait l’ivresse ! En revanche, sortez couvert en protégeant votre marque dès le début.
9/ Ne faites pas faire votre marque par votre coloc.
Une belle identité visuelle, c’est rendre votre stratégie explicite et offrir à vos publics de petits instants de qualité. Alors dites à votre coloc graphiste que vous adorez ce qu’elle fait mais que vous vous êtes organisé.
10/ Réfléchissez à deux fois avant de créer une deuxième marque.
C’est curieux cette manie de faire des marques ! Construire une marque est long et lent. Ne vous dispersez pas. Confortez votre navire amiral avant de lancer de nouveaux vaisseaux. Qui trop embrasse…
11/ Ne vous grisez pas des débuts, le plus difficile est à venir.
Les premières années sont faciles. Quatre ans plus tard, les choses se compliquent. De deux choses l’une, soit la boîte végète et le problème est réglé, soit vous cartonnez et c’est là que les problèmes commencent : organisation, trésorerie, déménagement, concurrence. Anticipez ce passage délicat !
12/ Commencez petit et gardez le monde en tête.
Les Anglo-Saxons font ça mieux que personne ! Ils n’ont pas leur pareil pour se doter d'une vision simple, transposable sur tous les marchés. Mais avant ça, optez pour la stratégie du nénuphar : commencez tout doucement et accélérez progressivement !
13/ Quand vous prenez des coups, c’est bon signe, accélérez !
Si la concurrence vous agresse, c’est que vous dérangez ! Et rappelez-vous que le grand entrepreneur n’est pas le plus brillant mais celui qui encaisse mieux et plus longtemps que les autres !

Envoyer par mail un article

Petits conseils avant d’entreprendre

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies

W