Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Télévision

Nathalie Darrigrand (France 5), la flamboyance discrète

19/06/2018 - par Caroline Bonacossa

La directrice de France 5 multiplie les succès sans attirer les flashs ni les foudres. Portrait d’une femme dévouée au service public qui a plusieurs émissions d'information à son actif.

Elle a cocréé Cash Investigation, sur France 2, Ce soir ou jamais sur France 3 après avoir participé au lancement des magazines emblématiques de France 5 dont C dans l’air. Et elle a contribué à la naissance du 19/20 de France 3. Qui dit mieux? Pourtant, elle ne porte pas ces fleurons en bandoulière, trop occupée à imaginer la télé de demain. Son mantra pourrait être «toujours mieux». Et ça dure depuis 1988.

Cette grande rousse quinqua a choisi le service public après des études au Celsa. Comme un atavisme ou un hommage à son père, ancien PDG de La Poste. Nathalie Darrigrand débute à la rédaction nationale de France 3 où elle se charge vite de l'éducation: «C'était un très grand moment et une grande opportunité d'arriver dans le 19/20 en création».

À hauteur de spectateur

De l'éducation à la chaine de la connaissance que lance Jean-Marie Cavada en 1994, il n'y a qu'un pas. Elle devient conseillère aux programmes. Quand le directeur général Jean-Pierre Cottet rationnalise l'offre balbutiante en créant Le magazine de la santé, l'émission Ripostes de Serge Moati, Les Maternelles ou C dans l'air, elle est en coulisses. Elle apprend et absorbe l'essentiel: se mettre à hauteur de spectateur et au service des contenus, donner à comprendre et produire du sens. Elle en parle avec passion dans son paisible et lumineux bureau d'Issy-Les-Moulineaux où elle collectionne les bougies offertes par ses interlocuteurs professionnels. Proposer de bons programmes l'intéresse plus que de chercher à comprendre comment on gravit les marches du pouvoir. Même si elle est en passe de devenir la directrice des «magazines» du France Télévisions de demain que dessine Delphine Ernotte.

Elle a surtout et avant tout l’agilité des artisans qui façonnent, remettent sur le métier et peaufinent leurs ouvrages. Elle reconnait «travailler souvent de façon un peu invisible». Mais ses succès sont flagrants. À l'été 2016, le départ d'Yves Calvi de C dans l'air, annoncé comme fatal pour l'émission par les oiseaux de mauvais augure se solde par une progression de l'audience, réalisée par le duo Caroline Roux et Bruce Toussaint. Idem pour Anne-Elisabeth Lemoine qui attire plus de téléspectateurs sur C à vous depuis l'envol d'Anne-Sophie Lapix pour le 20h de France 2. Et La Grande Librairie bat son record d'audience après dix ans d'existence. Quant aux prime times de France 5, ils attirent de plus en plus souvent plus d'un million de personnes. La chaîne du savoir et de la connaissance ne s’est jamais aussi bien portée depuis que Nathalie Darrigrand la dirige. Sa stratégie? Remettre sa baseline au cœur de l’offre et travailler, discrètement mais efficacement, sur chaque programme pour en sortir le meilleur. Le tout, de façon toujours discrète. Une force qui pourrait être sa faiblesse.

Parcours

1988. Reporter à la rédaction nationale de France 3

1994. Éditrice des programmes éducatifs et jeunesse de La Cinquième.

2000. Responsable des magazines de France 5

2005. Directrice adjointe des programmes de France 3. Lance « Ce soir ou jamais »

2008. Lancement de Culturebox.

2010. Directrice des magazines société de France Télévisions.

2011. Directrice des magazines société de France 2.

2016. Directrice de France 5

Envoyer par mail un article

Nathalie Darrigrand (France 5), la flamboyance discrète

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.