Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Sponsoring

Coupe de la Ligue : les sponsors à l'attaque

02/04/2017 - par Bruno Fraioli

Les partenaires de la compétition seront très présents lors de la finale ce samedi 1er avril à Lyon. La Ligue de football professionnel annonce un budget équilibré pour cette épreuve très critiquée sportivement.

C’est une finale de rêve que propose la finale de la Coupe de la Ligue. Samedi 1er avril, à Lyon, dans le Parc OL, s’affronteront les deux premiers du championnat : l’AS Monaco face au Paris Saint-Germain. L’occasion pour la Ligue de football professionnel (LFP) de faire briller cette affiche, et ses partenaires. «Le sponsoring enregistre une croissance de 20%», affirme Mathieu Ficot, directeur du développement économique de la Ligue de football professionnel (LFP). Le dirigeant regrette quand même le départ de Point P, fidèle depuis 15 ans de la Coupe. Mais il se réjouit de l’arrivée de Fiat devenu partenaire officiel, avec sa Typo.

La marque italienne sera très présente dans le stade lyonnais, habituellement dévolu au club résident, l’Olympique Lyonnais, et son principal partenaire… le constructeur auto coréen Huyndai ! Fiat exposera ses véhicules autour du stade et proposera un jeu au public : il devra deviner combien de ballons peuvent entrer dans une Typo.

Parions Sport, l’offre de paris sportifs de la Fdj, partenaire majeur de la Coupe de la Ligue invitera les spectateurs à un concours de tirs de précision. Les deux meilleurs, un par groupe de supporters, s’affronteront dans une finale sur le stade à la mi-temps du match. De leur côté, HTC mettra des téléphones à disposition pour que le public réalise des selfies, et, après le match, l’opticien Alain Afflelou offrira aux spectateurs une paire de lunettes dans ses magasins contre l’échange du billet. La Poste, enfin, vendra des cartes postales collectors.

La cérémonie signée Circo de Bakuza

La finale de la Coupe de la Ligue mettra aussi en avant la candidature de Paris pour les Jeux olympiques. Ainsi, c’est Tony Estanguet, co-président de Paris 2024, qui, quelques minutes avant le début du match, apportera le Trophée sur le terrain. Un moment auquel on pourra assister à l’issue d’une cérémonie d’ouverture de sept minutes, un show lumineux orchestré par Circo de Bakuza où s’illumineront 300 ballons. Dans le même temps, les spectateurs auront l’occasion de manifester leur soutien à l’une des deux équipes en brandissant leur téléphone portable : celui-ci affichera les couleurs de l’équipe choisie, Monaco ou Paris. L’opération se réalisera via l’application du Parc OL et une solution développée par la start-up Hipa.

 

Au total, le sponsoring, qui inclut aussi Triangle intérim, partenaire officiel, Auto Sécurité et Uhlsport, fournisseurs officiels, rapporte environ 4 millions d’euros à la Coupe de la Ligue.

Une moribonde bien portante

Décriée, critiquée, jugée comme n’ayant aucun intérêt, la Coupe de la Ligue se porte bien. «Le budget global de la compétition s’approche des 30 millions d’euros, la Coupe est extrêmement rentable et le modèle économique équilibré», se réjouit Mathieu Ficot de la LFP. La compétition, réservée aux clubs professionnels de Ligue 1 et Ligue 2, générait 18 millions d’euros annuels durant la période 2012 à 2016. L’essentiel est dû au nouveau contrat TV : depuis cette saison, et pour les trois suivantes, France Télévisions et Canal+ versent 23,9 millions d’euros à la LFP. C’est plus du double de l’ancien accord qui associait France Télévisions et Eurosport. Le sponsoring rapporte 4 autres millions et le solde, environ 2 millions, provient de billetterie et des recettes d’hospitalités. Samedi, les 57 000 places du Parc OL devraient être vendues. De bon augure, car la LFP a déserté le Stade de France et ses 80 000 places. «Même si la jauge du Parc OL est moins importante, le rapport coût rentabilité reste équilibré et les revenus nets sont équivalents», affirme Mathieu Ficot. L’an prochain ce sera Bordeaux, puis Lille en 2019.

Envoyer par mail un article

Coupe de la Ligue : les sponsors à l'attaque

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies