Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Lobbying

Olivier Dufour (Rio Tinto): «Savoir gérer opportunités et risques»

19/03/2017 - par Ariane Warlin

Olivier Dufour, directeur des affaires extérieures France et Union européenne de Rio Tinto, groupe minier multinational, analyse les enjeux du secteur et la réalité de son métier au quotidien.

Après des études en droit européen et des fonctions ventes et marketing à Johannesburg (Afrique du Sud), rien ne le prédestinait à rejoindre le monde du lobbying. Un terme, précisément, qu'il ne revendique pas car «il évoque une manière de travailler révolue». Il préfère parler «d’affaires externes», un métier qui consiste à «gérer une large gamme d’opportunités et de risques». Mais encore? Olivier Dufour évoque la dimension très business dans son activité, puisque l’objectif est avant tout de défendre la compétitivité du groupe Rio Tinto à l’international. 

Travail de pédagogie

En l'occurrence, le principal enjeu du groupe minier anglo-australien est en effet d’obtenir l’assentiment des autorités pour pouvoir exploiter des concessions. «La régulation est très importante, et pour pouvoir obtenir des permis, il nous faut procéder à un important travail de pédagogie», détaille-t-il. Une pédagogie d’autant plus nécessaire compte tenu des impacts environnementaux et sociétaux de cette activité. Mettre en avant le développement du territoire, la création d’emplois, la valorisation des richesses locales…, autant d’arguments à faire valoir. Et qui supposent un travail de coaching interne conséquent. «Je coordonne au quotidien les équipes opérationnelles pour interagir avec les élus, mais aussi avec les associations professionnelles à Paris ou à Bruxelles», explique Olivier Dufour. Pour avoir des relations aussi qualitatives que possible avec les parties prenantes, il les invite régulièrement à des opérations de Rio Tinto: «Nous exposons nos enjeux et nos problématiques, en présence des syndicats afin qu’ils puissent constater que nous avons bien le même discours pour tout le monde.»

Les spécificités d'un groupe

Les métiers de l’influence au sein d’un groupe sont très différents de ceux des cabinets de consultants. Il lui arrive néanmoins de recourir aux services de ces derniers pour des problématiques transversales. Ses principales difficultés? Le foisonnement d’interlocuteurs à Paris comme à Bruxelles: «Alors qu’au Québec, mon homologue n’a souvent qu’un seul point de contact, pour ma part, je dois faire face à une multitude de personnes, toutes impliquées dans les décisions.» Autre spécificité avec laquelle il doit composer: une forte exposition à une législation très contraignante. Pendant la crise, les cours mondiaux des minerais et métaux avaient considérablement chuté. Des plans de sauvegarde avaient du coup été déployés. Autant dire que cela aussi passe par un savant travail d’influence…

Envoyer par mail un article

Olivier Dufour (Rio Tinto): «Savoir gérer opportunités et risques»

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.